Les secrets de l’obélisque du Vatican de la place Saint-pierre

Obélisques : quelques informations utiles
L'obélisque est un monument commémoratif provenant de l’Égypte antique construit en pierre et symbolisant un rayon de soleil. En
français, nous utilisons le mot grec ancien obelìskos qui signifie « broche à rôtir ».
Les exemplaires les plus anciens remontent à 2000 avant J-C. Ils sont de diverses dimensions et célébraient autrefois des divinités, des pharaons et d’imminents défunts.

Pourquoi un obélisque égyptien se trouve-t-il sur la place Saint-Pierre ?
En 1586, le pape Sixte V fit déplacer l'obélisque qui ornait autrefois le cirque de Caligula devant la façade de la basilique Saint-Pierre (alors en état de construction), pour célébrer le triomphe de l'Église sur le paganisme et l'hérésie. L'obélisque fut « christianisé » avec des inscriptions et les symboles des armoiries papales : des lions, les trois monts et une croix en bronze qui fut ornée de la relique de la Vraie Croix au XVIII
ème siècle.
L’aménagement de l'espace situé devant la basilique sera complété des siècles plus tard, avec la colonnade réalisée par Le Bernin et la construction de la via della Conciliazione.

Les chiffres de l'obélisque du Vatican
Sur les 13 anciens obélisques présents à Rome, celui du Vatican est le deuxième plus grand après celui du Latran.
Compte tenu qu’il est dépourvu de symboles égyptiens (hiéroglyphes), son origine a longtemps été incertaine. Ce n’est que grâce aux sources historiques que nous savons aujourd’hui qu'il fut commandé par Amenemhat II pour la ville d’Héliopolis (située au Nord-Est du Caire), il a donc de cela environ 4000 ans.
Il s’agit d’un bloc de granit rouge dont le fût mesure 25,31 mètres et, avec son socle, le monument atteint une hauteur de 33,56 mètres. Il pèse 330 tonnes (le piédestal pèse à lui seul 175 tonnes).
L'obélisque était initialement situé auprès de l'actuelle Sacristie de Saint-Pierre. Domenico Fontana, l’architecte de Sixte V, mit près de 13 mois pour le déplacer, en utilisant une machine en bois appelée castello (« château »), reliée à des cordes et des treuils, ainsi que la force motrice de 900 hommes et de 75 les chevaux.

Son transport à Rome sur un navire rempli de lentilles
Grâce à la conquête de l’Égypte par Auguste en 30 av. J-C., les Romains ont rapporté un énorme butin de guerre.
L'obélisque du Vatican fut d'abord transporté à Alexandrie à la demande d’Auguste, qui le dédia à Jules César. Puis, entre 37 et 41 ap. J-C., l’obélisque fut transporté à Rome sur ordre de Caligula qui souhaitait l’installer dans son cirque privé. L’empereur le dédia à ses prédécesseurs : Auguste « fils du divin Jules » et Tibère « fils du divin Auguste ».
L'obélisque a voyagé en Méditerranée sur un navire de 80 mètres de long et chargé de 1000 tonnes de lentilles. Après avoir transporté cette prestigieuse cargaison, le navire fut rempli d'une coulée de roches (appelées pouzzolanes) et
fut immergé pour constituer les fondations d’une jetée dans le port d'Ostie.
Après l'incendie de Rome, Néron déclencha la première série de persécutions contre la communauté chrétienne durant laquelle saint Pierre fut crucifié dans le cirque du Vatican, sous l'obélisque égyptien.

L'obélisque et le solstice : le cadran solaire de la place Saint-Pierre
Le pavement de la place Saint-Pierre fut incrustée d'une rose des vents et d'un cadran solaire en 1817. L'ombre de l'obélisque indique les mouvements du soleil à midi sur les signes du zodiaque. Sur les deux disques situés aux extrémités, on peut observer les deux solstices d’été et d’hiver.