NOËL SUR LA PLACE SAINT-PIERRE

Décembre 2018 : Noël sur la place Saint-Pierre !

Les décorations de Noël brillent sur la place Saint-Pierre, entourée de la colonnade réalisée par Le Bernin pour le plaisir des yeux des Romains, des fidèles et des touristes.
L'arbre et la crèche ont été inaugurés le 7 décembre et seront retirés de la place le dimanche 13 janvier 2019.

À quand remonte cette coutume ?

En 1982, saint Jean-Paul II fit installé une crèche au pied de l'obélisque et un arbre à sa droite, en faisant ainsi entrer les traditions populaires dans le lieu institutionnel par excellence, le siège du souverain pontife romain.
Auparavant, seules les intérieurs du Vatican étaient décorés pour les festivités de Noël.

L'arbre de Noël : un hommage à une tradition nordique

La tradition du sapin de Noël a été introduite pour son symbolisme (le Christ représentant l’ « arbre au feuillage vert » qui ne meurt jamais) et provient du monde germanique. Au Moyen Âge, des pièces de théâtre religieux étaient représentées chaque 24 décembre pour raconter l'histoire d'Adam et Eve, en recréant le décor du Paradis avec des sapins décorés de pommes rouges. Les arbres étaient ensuite décorés avec de la nourriture et des bougies, qui ont ensuite été remplacées au XIXème siècle par des boules en verre soufflé.
En 1982, le Vatican racheta l'arbre de Noël des Castelli Romani, mais l'année suivante, plusieurs régions montagneuses européennes se proposèrent pour l’offrir, en donnant ainsi lieu à de longues listes d'attente.
Le premier sapin mesurait 14 mètres de haut, mais certains d’entre eux furent si hauts qu’ils défièrent la taille de l'obélisque (33 mètres pour l'arbre de Noël autrichien en 2000 et 34 mètres pour l'arbre calabrais en 2006). L'Italie et l'Autriche comptent le plus grand nombre de sapins offerts.
En 1996, le sapin atteint l’âge de 76 ans, le même âge que le pape. Le cardinal Castillo Lara déclara à ce propos : « Ils ont grandi ensemble et se retrouvent tous les deux au cœur du monde ».

Un choix respectueux de la nature

Le sapin de 1982 a été replanté dans les jardins du Vatican. Plus tard, il fut décidé de choisir des sapins déjà âgés, dont l'élimination aurait favorisé la pousse des arbres voisins. Presque tous provenaient de forêts certifiées, où des actions de récupération sont menées suite à l'abattage.
Après le démantèlement du sapin, le bois est récupéré pour fabriquer des objets qui sont ensuite vendus à des fins caritatives.

La crèche : une tradition italienne

Le mot « crèche » signifie littéralement « mangeoire », en mémoire au lieu où l'enfant Jésus a été déposé dès sa naissance. Il s’agit d’une coutume qui est née durant la période médiévale italienne avec saint François d'Assise.
Les crèches de la place Saint-Pierre (conçues par le personnel qualifié du Vatican) sous Jean-Paul II s’inspiraient de la structure classique de l’abri de la nativité, tandis que sous Benoît XVI elles se sont enrichies de personnages et de scènes de représentation.

Le Noël du pape François

Pour le pape François, Noël est l'occasion de participer à l'inclusion des plus pauvres, des malades et des marginalisés. Son pontificat a légitimé des formes artistiques alternatives. Ainsi, en 2016, pour la première fois la crèche n'a pas été réalisée par des artistes italiens, mais par le maltais Manwel Grech qui a reproduit le paysage de son île, en introduisant un bateau typique de la région pour rappeler la tragédie des migrants en Méditerranée.
En 2017 l'arbre a été décoré par les enfants des départements d'oncologie de certains hôpitaux italiens qui avaient réalisé les décorations.
Pour Noël 2018, le sapin provient de la région de Frioul-Vénétie julienne, alors que la crèche est un cadeau de la ville de Jesolo (en province de Venise) et du Patriarcat de Venise. Il suit le style traditionnel, mais il est réalisé avec du sable : un choix artistique original et encore jamais vu. Les sculptures de sable sont une forme d'art qui a récemment émergé aux yeux du public, y compris lors de festivals internationaux. Jesolo a offert 700 tonnes de sable provenant de sa côte maritime pour réaliser la crèche « Sand Nativity » (la Nativité en sable), réalisée par quatre artistes internationaux (pour plus de détails : www.jesolosandnativity.it).