L’histoire de Noël

Noël est la fête la plus importante pour les fidèles chrétiens, quelle que soit leur confession. Elle célèbre la naissance de Jésus et a lieu le 25 décembre dans la plupart des Églises chrétiennes, y compris pour l'Église catholique. Mais les Églises orthodoxes et slaves la célèbrent, quant à elles, au mois de janvier (le 6, le 7 ou le 19).
Aujourd'hui, Noël est également célébré par les non-chrétiens en tant que fête laïque liée à l'échange de présents, aux retrouvailles familiales, au sentiment de solidarité et aux personnages et symboles traditionnels, tels que le Père Noël et le sapin décoré. Noël
est aussi célébré dans des pays où vivent de très petites minorités chrétiennes, comme en Inde et au Japon.

 

Noël à Saint-Pierre


Dans le calendrier liturgique catholique, la fête de Noël est plus importante que celle de l'Ascension et de la Pentecôte, mais est cependant moins solennelle que celle de Pâques.
Le 24 décembre, à 21h30, le Pape préside la messe solennelle de la nuit auprès de la chapelle papale de la Basilique Saint-Pierre. Si vous souhaitez y assister, vous devez envoyer une demande via fax à la Préfecture du Vatican, avant la date du 8 décembre.
Le 25 décembre à midi, le Pape officie la messe du jour depuis le balcon central de la Basilique. Durant la célébration, le Saint-Père adresse son message de Noël au monde et prononce la bénédiction Urbi et Orbi.
Cette bé
nédiction solennelle est prononcée en latin et appelle à la rémission des péchés pour tous ceux qui se trouvent sur la place Saint-Pierre ou qui assistent à la bénédiction apostolique à travers les médias. Cette cérémonie se déroule également à Pâques, après l'élection d'un nouveau Pape et lors d'autres occasions religieuses importantes.

 

La fête de Noël est-elle d’origine païenne ou chrétienne ?


C
ertains sceptiques qui remettent en question l'existence de Jésus-Christ prétendent que ses actes ne sont que des copies de ceux du dieu perse Mithra, qui fut également adoré par les Romains.
Selon leur hypothèse, Mithra - tout comme le Christ - serait né d'une vierge le 25 décembre et serait mort pour expier les péchés de l'humanité. En réalité, si l’immaculée conception ne constitue que l'une des nombreuses versions concernant la naissance de Mithra (qui, pour d'autres, serait né d'une roche), il n'existe aucune preuve que sa naissance ait été célébrée par les fidèles le 25 décembre.
À cette date, les Romains célébraient toute fois le
Sol Invictus, une divinité solaire dont le culte a été apporté à Rome en 274 ap. J.C., par l'empereur Aurélien. Le premier témoignage concernant les célébrations du Sol Invictus se déroulant un 25 décembre ne remonte cependant qu’en 354 après J.C. Nous savons en tous cas avec certitude que les chrétiens de l'empire célébraient la naissance de Jésus ce même jour, et cela depuis au moins dix-huit ans par rapport à cette même date.
Il paraît donc difficile de savoir si le Noël chrétien a remplacé les célébrations païennes ou si ce furent les païens eux-mêmes à avoir choisi la date du 25 décembre dans le but de contrer l'expansion de cette nouvelle religion monothéiste chrétienne.
Dans tous les cas, nous savons que les cultes païens persistèrent longtemps dans les habitudes des fidèles chrétiens. En effet, le pape Léon I
er décrit avec amertume comment, en 460, avant d'entrer dans la basilique Saint-Pierre, de nombreux fidèles se tournaient encore vers le soleil et s'inclinaient en l’honneur de « l'astre brillant ».

 

Le Père Noël


L'échange de cadeaux durant les fêtes de Noël est d'origine romaine : cette tradition avait lieu entre le 17 et le 23 décembre, durant les Saturnales, des festivités dédiées au dieu Saturne.
Le personnage du Père Noël, qui parcourt le monde en une nuit pour offrir des cadeaux à tous les enfants, représente sans doute l'aspect le plus matérialiste et le moins spirituel de la fête de Noël.
Cependant, la figure de ce vieil homme barbu vêtu de rouge a des origines à la fois païennes et chrétiennes.
Il s’inspire en effet principalement de Saint Nicolas, connu, entre autres, pour avoir fait don de trois sacs d'or aux filles d'un homme très pauvre qui réussirent à se marier grâce à son présent. Saint-Nicolas laissa tomber les trois sacs à travers le conduit de la cheminée, d'où la légende du Père Noël qui entre dans les maisons par la cheminée.
La transformation de Saint Nicolas en Père Noël s’est développée aux États-Unis au cours du XIX
ème siècle, grâce à deux histoires spécifiques.
La première, écrite par l'écrivain Washington Irving, raconte qu'un navire rempli d'immigrants européens débarqua au port de New York. Le capitaine, un dévot de Saint Nicolas, avait fait graver une représentation du saint sur la proue. La légende raconte que la veille de Noël, la statuette de la proue s'anima et s’envola vers les cieux en direction des toits des maisons de New York, pour distribuer des présents aux enfants.
La seconde histoire est de
Clement Clarke Moore et décrit le Père Noël tel que nous le connaissons aujourd'hui : la robe rouge de Saint-Nicolas, typique des évêques de Myre, s'est transformée en veste et le saint, devenu grassouillet, porte une longue barbe blanche.
Les influences païennes sont, quant à elles, représentées par le dieu des Celtes Gargan, le dieu Odin et d'autres éléments provenant de la mythologie nordique, tels que le traîneau, la hotte et les rennes.

 

L’arbre de Noël


L'arbre de Noël dérive d'une tradition très ancienne. Certains milieux chrétiens se sont longtemps opposés à cette coutume à cause de ses origines païennes.
Ce serait Martin Luther qui aurait introduit la tradition de l'arbre lors des célébrations du Noël chrétien. En effet, durant un voyage de nuit, il aurait admiré des arbres gelés qui brillaient au clair de lune et, fasciné par ce spectacle de lumière, il décida de le recréer par des décorations.
Au cours des siècles suivants, la tradition du sapin de Noël s'est répandue dans le reste de l'Europe. Cette coutume provient du Nord et du centre de l'Europe protestante où elle existe depuis le XV
Ième siècle et ne se pratiqua en Italie et en Espagne qu'à partir du milieu du XXème siècle.
Le sapin était déjà considéré comme un arbre de la Nativité par les Égyptiens de l’Antiquité et dans la Grèce antique, un grand sapin était également placé dans le centre des villes lors des cérémonies de printemps consacrées à la Déesse Mère.
L'arbre de Noël peut également être relié à l’Yggdrasil, l'arbre du monde dans la mythologie nordique qui symbolise le point de rencontre entre le ciel, la terre et le royaume des morts.
Aujourd’hui, pour l'Église, l'arbre de Noël représente à la fois l'arbre de la vie de l'Ancien Testament et celui du Christ. Les lumières colorées dont il est orné symbolisent quant à elles l'éclat et la lueur que Dieu offre à l'humanité.

 

La crèche


L'invention de la crèche est due au saint catholique Saint François d’Assise qui réalisa une crèche vivante en 1223, à Greccio, une petite ville du centre de l'Italie. Le saint y passait Noël et eut l’idée de mettre en scène la naissance de Jésus avec une reconstruction de la grotte de Bethléem.

 

Quand Jésus est-il vraiment né ?


Clément d'Alexandrie, l'un des Pères de l'Église, se plaignait du fait que les fidèles chrétiens, déjà au II
ème siècle ap. J.C., ne se contentaient plus de connaître l'année de naissance de Jésus et qu'ils souhaitent également savoir le jour précis.
Dans les premiers témoignages historiques sur les fêtes chrétiennes, celle de Noël est absente. Le théologien chrétien Origène, toujours au II
ème
siècle ap. J.C., alla même jusqu'à affirmer que seuls les pécheurs célébraient l'anniversaire du Christ.
La date de naissance du saint Sauveur n'est jamais mentionnée dans les Évangiles. Luc dit qu'il naquit au printemps, tandis que Marc ignore complètement l'enfance de Jésus.
Les dates qui furent choisies plus tard (le 25 décembre et les 5 et 6 janvier) semblent être liées au solstice d'hiver et aux anciennes traditions dionysiaques. Certains ont également émis l'hypothèse d'un lien avec les festivités juives de Hanoucca.
Récemment, certains chercheurs de l'Université hébraïque de Jérusalem ont affirmé que le 25 décembre pourrait bien être la date de naissance réelle de Jésus. Leur théorie se base sur l'étude du calendrier des messes sacerdotales du Livre des Jubilés, l'un des manuscrits de la mer Morte .

St. Peter's Basilica adopts Vox Connect with immediate effect.

Guides and groups visiting St. Peter’s can confidently socially distance by using ‘Vox Connect’ on their own smartphones. This innovative and easy to use technology allows visitors to enjoy safe and secure guiding with crystal-clear commentary.

You can download Vox Connect for FREE from your app store and continue using it, anywhere you wish, without charge until the end of this trial period*

*Demo valid till 31st August 2020

You have Successfully Subscribed!