sacrestia_san_pietro

LA SACRISTIE DE SAINT-PIERRE

Elle se trouve à l'entrée de la Nécropole de Saint-Pierre, à quelques mètres du côté Sud de la basilique, et est reliée à cette dernière par deux corridors qui aboutissent au tombeau de Pie VIII et à la Chapelle du chœur.

La première sacristie de l’époque de la basilique constantinienne a malheureusement aujourd’hui disparu.

Un mausolée funéraire d’époque impériale fut construit près de l'Obélisque en l’an 500 et fut ensuite transformé au Vème siècle en une église : la Santa Maria della Febbre (ainsi nommée pour une fresque des miracles au style gothico-tardif, qui est aujourd'hui exposée au Museo del Tesoro ou Musée du Trésor) ou Rotonda di Sant'Andrea (où se trouve une relique du saint depuis 1462 qui fut sauvée par les Turcs), immortalisée par le dessin de Pieter Saenredam (1629) aujourd’hui exposé à la National Gallery of Art, de Washington.

La Rotonda abrita les tombeaux des deux papes espagnols Borgia jusqu’en l’an 600, puis elle fut démolie – tout comme l'église de Santo Stefano degli Ungari (VIIIème siècle), ou Église de saint Étienne de Hongrie, située à proximité - pour laisser la place à la construction de la sacristie moderne. Pour des raisons économiques, il fut décidé de réutiliser le marbre provenant des deux anciennes structures et des dépôts de la Fabrique de Saint-Pierre (comme par exemple les colonnes des clochers démolis qui furent réalisés par le Bernin). Comme pour la Fontaine de Trevi, les sommes nécessaires à la construction proviennent des taxes prélevées sur les jeux du loto.

Le « chant du cygne » du baroque romain

Un concours fut organisé pour la conception de la sacristie en 1715 et les meilleurs architectes fournirent des modèles en bois, qui ne menèrent cependant à aucune concrétisation. Les modèles sont conservés dans l'une des salles octogonales situées au niveau supérieur de la basilique (à 25 mètres du rez-de-chaussée) et ne sont accessibles qu’au personnel interne via des escaliers en colimaçon et des ascenseurs.

Le pape Pie VI Braschi a ensuite chargé Carlo Marchionni de la construction de l’édifice actuel (1786).

Pie VI, grand amateur d'art, fut profondément troublé par les conséquences de la Révolution française. Après avoir perdu sa campagne face à Napoléon, il fut exilé et mourut dans enfermé une prison de Valence.

Marchionni , qui désirait se détacher du style néoclassique alors en vogue, choisit un style typique du XVIème siècle avec un goût baroque prononcé, ce qui lui valut d’ailleurs de nombreuses critiques.

L'extérieur est décoré dans un style classique et recouvert d'un dôme octogonal.

Entrer dans la sacristie

Elle est en partie ouverte au public et accessible depuis la basilique. L’entrée se trouve au fond de la nef gauche, près de la porte située en dessous du monument funéraire dédié à Pie VIII.

À l'entrée vous pourrez admirer la superbe statue de Saint André (XVIème siècle), réalisée avec cinq types de marbre (cipolin, portasanta, bardiglio, des Alpes apuanes et brèche rouge), ainsi que la grande plaque en marbre de Carrare portant les noms des 148 Papes inhumés en ce lieu, de Pierre à Jean Paul II.

On arrive à la Sacristie des Bénéficiaires (transformée en Musée du Trésor depuis 1974) par le corridor Ouest, qui donne sur la place Santa Marta (où réside le pape François) et qui est décoré de fresques au niveau de la voûte et des colonnes en gris antique de Santo Stefano degli Ungari. Le long des murs, vous verrez également des pierres tombales et des bustes de Papes situés dans des niches ovales encadrées d'une couleur jaune ancien.

Certains espaces sont fermés au public, telles que la Sacristie commune et la Sacristie des chanoines, accessibles depuis le couloir situé à Est et servant de « pont » qui relie la basilique à la chapelle du chœur et qui est réservé au clergé.

Le cœur de la Fabrique est la Sacristie commune, sublimée par les couleurs des marbres anciens.

L'espace octogonal central reprend la forme de la Rotonda avec ses huit autels (dans la numérologie religieuse le 7 étant associé au judaïsme et le 8 au christianisme).

Au centre du sol en marbre vous pourrez également admirer les armoiries de Pie VI, également présentes dans les chapiteaux (ornés de fleurs de lis et d’étoiles) et dans l’ensemble de la Sacristie.

Sous l’inscription « SILENTIUM », vous verrez deux colonnes provenant de la Villa d'Hadrien qui encadrent un autel avec une réplique en mosaïque de la Déposition du Caravage (le tableau est exposé aux Musées du Vatican).

Savez-vous que Saint-Pierre est également une paroisse ?

La Sacristie travaille quotidiennement au même titre que n’importe quelle paroisse, avec des messes officiées à différents moments de la journée, des confessions, des célébrations de baptêmes, de confirmations et de mariages (ces derniers ne sont célébrés que dans la Chapelle du chœur, au centre de la nef Sud).