CONCLAVE: L’ELECTION DU PAPE

Conclave est le mot que l’on utilise pour indiquer la procédure nécessaire pour élire le Souverain Pontife de l’Eglise Catholique. On utilise le même terme pour se référer à l’endroit où le vote a lieu ainsi que pour définir l’Assemblée des votants.

Conclave est un mot Latin qui dérive de cum (avec) et de clavis (clé) et qui était à l’origine, employé pour désigner n’importe quelle pièce d’une habitation, qui ne soit pas considérée de passage et qui pouvait être fermée à clé.

Origine du nom

L’avènement qui donna naissance à l’utilisation du terme « Conclave » fut l’élection du Pape Grégoire X.

En 1268, le pape Clément IV mourût à Viterbe. A cette époque, il était de tradition que l’élection du nouveau Pape se déroule à l’endroit même où le précédent Pape mourait. En 1270, après un an et demi de consultations, le Sacré Collège des Cardinaux n’avait pas encore réussi à s’accorder sur un nom.

Les habitants de Viterbe, fatiguée de l’attente, décidèrent alors d’enfermer à clé les Cardinaux dans le Palais Papale et de les y laisser jusqu'à ce qu’ils se décident à choisir un nouveau Pape. Afin de hâter leur décision, le Capitaine du Peuple, Raniero Gatti décida de diminuer leurs rations de nourriture et fit ensuite découvrir une partie du toit pour les exposer aux intempéries.

Ces conditions extrêmes durèrent à peine trois semaines. Par la suite, l’accès aux autres salles du Palais leur fut quand même autorisé, sans qu’ils puissent toutefois en sortir. Les Cardinaux passèrent de cette manière quinze autres longs mois avant de nommer enfin, le nouveau Souverain Pontife Grégoire X.

Ce fut la plus longue élection papale de toute l’histoire de l’Eglise. Le nouveau Pape, afin d’empêcher que la situation ne se reproduise à nouveau, fit introduire la Constitution Apostolique Ubi Periculum, qui réglementait sévèrement la procédure et sanctionnait la ségrégation des Cardinaux électeurs. C’est à ce moment-là, que l’élection prit le nom de Conclave.

Quand nomme-t-on un nouveau Pape?

L’élection d’un nouveau Pape peut avoir lieu pour deux raisons : ou à la mort du Pape en charge ou bien, lors de son renoncement à l’office du Pontife Romain. Lorsqu’en 2013, le Pape Benoit XVI renonça à sa charge, il fut le premier à abdiquer après 600 ans.

À la mort ou à la renonciation d’un Pape, débute la période dite de Sede Vacante (c'est-à-dire, la période vacante du Siège Apostolique) pendant laquelle, le gouvernement de l’Eglise passe par le Sacré Collège des Cardinaux. Le Collège toutefois, se limite simplement à organiser les funérailles du Pape, à établir la date du début du Conclave et de procéder aux fonctions de l’administration ordinaire.

L’élection commence habituellement 15 ou 20 jours après la période dite de Sede Vacante.

Traditionnellement à la mort du Pape, le Cardinal Camerlingue présidant la Sede Vacante procède à un rituel bien précis et trois fois, il frappe avec un marteau d’argent, sur le front du Pape en l’appelant par son nom de baptême afin de vérifier le décès, puis il se retourne vers les assistants -dont les Clercs de la Chambre Apostolique-, en prononçant la formule en latin: « Vere Papa Mortuus est » (littéralement, Le Pape est vraiment mort).

L’élection du Pape avant le Conclave

Les premiers Papes qui succédèrent à Saint-Pierre étaient ses proches collaborateurs et ils étaient élus par l’Assemblée des Chrétiens de Rome. Une légende raconte qu’en l’an 236, le Pape Fabien fut choisi car une colombe s’était posée sur sa tête durant l’Assemblée ; l’événement fut alors considéré comme un signe céleste.

Pendant une courte période, après l’édit de Constantin, la Papauté était réservé aux membres du Clergé Romain. L’élection se faisait par consensus général ou acclamation du Clergé de Rome et nécessitait d’une ultérieure approbation de la part de la population locale.

Au cours des siècles suivants, le choix des Papes se caractérisait souvent par des ingérences politiques, principalement celles des Empereurs.

C’est avec le décret du Pape Nicolas II en l’an 1059, que le droit de vote fut ensuite réservé aux Evêques Cardinaux : le Clergé et le peuple romain furent de cette manière, exclus du processus.

Conclave: la procédure

Le Conclave fut officiellement créé par Grégoire X. Avec son Ubi Periculum, il fut établi que les Cardinaux électeurs devaient se rassembler dans un lieu fermé, qu’ils ne pouvaient être accompagnés que d’un seul serviteur et que leurs rentes devaient être suspendues jusqu'à la nomination du nouveau Souverain Pontife.

Depuis l’an 1432, le Conclave s’est toujours tenu à Rome. Il se déroule désormais dans la Chapelle Sixtine, depuis l’an 1878.

Le Collège des Cardinaux électeurs est composé d’un maximum de 120 membres. Les Cardinaux ayant atteint leurs 80 ans avant le début du Conclave n’en font pas partie.

La majorité des voix nécessaire afin d’élire un nouveau Pape est de 2/3 des votants. Si après le 34 ° scrutin, ce nombre n’est pas atteint, il y a alors ballotage entre les deux noms ayant reçu le plus de votes. Même lors du ballotage, il est nécessaire d’obtenir les 2/3 des votes.

A l’occasion du Conclave, on équipe la Chapelle Sixtine d’un plancher en bois surélevé, avec des tubes en métal ainsi qu’un poêle en fonte où, les bulletins de vote et les notes des Cardinaux électeurs seront ensuite brûlés. On fixe à l’extérieur de la Chapelle, une cheminée de laquelle une fumée s’échappe après chaque vote : la fumée noire signifie qu’un accord n’a pas été encore trouvé et la fumée blanche, que le Collège des Cardinaux a choisi son nouveau Pape.

Après l’élection, le Cardinal Doyen -ou bien, le premier des Cardinaux selon son ordre et son ancienneté- demande à l’élu s’il accepte sa nouvelle charge. Si sa réponse est positive, il lui sera alors demandé comment désormais il veut être appelé.

À ce stade, ce sera au Cardinal Protodiacre d’annoncer officiellement l’élection avec l’Habemus Papam. La déclaration se déroule depuis la loggia de la Basilique Saint-Pierre et elle est suivie de la Bénédiction du nouveau Souverain Pontife.

Exigences requises pour devenir Pape.

En théorie, n’importe quel homme baptisé et qui n’a pas contracté de mariage catholique peut être nommé Pape.

Mais en réalité jusqu’à présent, presque tous les Saints-Pères ont été choisis parmi les Cardinaux et les Evêques.

Le dernier à avoir été élu Souverain Pontife sans avoir été Cardinal auparavant et sans aucun ordre sacré, était Léon VIII en l’an 963.

Tout comme Grégoire X, qui n’était pas non plus Cardinal et avec le seul ordre du Diaconat. Ce même Souverain Pontife, qui introduisit officiellement le Conclave.